• Home ·
  • Découverte ·
  • « Dites-le avec un mégaphone » LOUD HAILER, Jeff Beck is back !!!!!
  • 17Juil

    « Dites-le avec un mégaphone » LOUD HAILER, Jeff Beck is back !!!!!

    Annoncé depuis un moment, et six ans après, le successeur d’Emotion & Comotion  arrive enfin !

    En ce qui concerne le pourquoi de ce disque et pourquoi le dire avec un « mégaphone », au travers de son album El becko nous confie qu’il voulait faire une forme d’état des lieux de certaines choses nauséabondes qui arrivent dans le monde aujourd’hui ….

    376aefa8-cb4f-4271-aa74-13a805b41f6a

     

    Jeff BECK, 72 printemps au compteur et l’un des rares musiciens de sa génération à être toujours dans le coup. Le guitariste britannique conserve une solide cote de popularité auprès du public « classic rock », qui lui reconnaît au moins deux mérites : d’abord de ne pas se contenter de ressasser éternellement les même recettes et toujours  chercher à innover, ensuite, ses concerts qui restent une vraie expérience pour tout mélomane/musicien. Six ans après « Emotion & Comotion » son dernier album, il était temps de revenir sur le devant de la scène.

    « Loud Hailer » plus qu’un album, un concept un nouveau groupe… ? Renouvellement donc, tout commence avec Roger Taylor (batteur de Queen);  c’est lors d’une soirée à l’occasion de l’anniversaire de Roger  que Jeff Beck rencontre Rosie Bones et Carmen Vanderberg (respectivement chanteuse et guitariste du groupe Bones) un début de groupe nait alors. Beck complète le line up de ce nouveau groupe avec et une section rythmique: Davide Sollazzi à la batterie et Giovanni Pallotti à la basse. Tous deux probablement des connaissances du producteur Filippo Cimatti qui produit Bones ainsi que ce dernier opus.

    Ainsi,  « Loud Hailer » se révèle être un  album… surprenant… qui, au fur et à mesure des écoutes livre ses mélodies, un disque vraiment intéressant. Depuis longtemps les albums  de Beck  sont  quasi uniquement instrumentaux (Beck s’adjoignant les services de chanteurs(ses) sur un titre par ci par là, nous aurons en tête ses collaborations avec Joss Stone comme « I put a Spell on You » sur « Emotion & Comotion ») le chant de Rosie Bones aidant, « Loud hailer » se fait plus abordable/grand public qu’un album traditionnel de Beck tout en restant dans les contrées assez que Jeff Beck  affectionne (rock, blues, boogie, et bien sur électro) de fait les premières écoutes du disque  se révèlent  un peu déroutantes.

    Certains dirons que  ce nouvel album n’est pas son meilleur, certes cependant, ça fonctionne. Le registre est différent, rock, plus moderne et caractérisé par une certaine émotion. « The revolution will be televised » le titre d’ouverture n’est pas sans rappeler la puissance phénoménale d’un « Hammerded« .  L’entraînant « Live in the Dark » met en valeur  le  timbre de voix éraillée de Rosie Bones ça fait mouche ici comme sur « Thungs Club » et « Right Now » d’ailleurs. La ballade « Scared for the children »  et son superbe solo  à la « Little wing » d’Hendrix. Enfin le plus convenu des titres « O.I.L »  aux allures funky… un album multi-facettes donc, qui gagne à être écouté plusieurs fois afin d’en saisir toutes les subtilités. Du bon son taillé pour la scène que tout ça, surtout si le gaillard décide de jouer aussi fort que la dernière fois au Grand Rex de Paris… sachant qu’il est attendu sur le vieux continent pour cet automne.

    jeffbeck_loudhailercover

    Track list de Loud Hailer:
    1. The Revolution Will Be Televised
    2. Live In The Dark
    3. Pull It
    4. Thugs Club
    5. Scared For The Children
    6. Right Now
    7. Shame
    8. Edna
    9. The Ballad Of The Jersey Wives
    10. O.i.l. (can’t Get Enough Of That Sticky)
    11. Shrine

    • découvrez ici la vidéo de « Live in the Dark » :

    • découvrez ici le titre « O.I.L » :

     

     

Leave a Reply