• 23Juil

    Interview Chad des HellYeah !

    Salut Chad ! Première question, on vous a vu il y a quelques jours au Hellfest, est-ce que vous passez un peu plus de temps en France ou on doit attendre que le groupe vienne de nouveau ?

    Chad Gray : Oui nous faisons un autre concert ce soir et ce sera le dernier en France pour cette fois. Ensuite nous faisons un festival en Allemagne et le GrasPop, puis la Belgique. Nous repartons pour les États-Unis après ça pour faire une tournée géante avec les groupes Megadeth et Black Label Society. Après tout ça on se retirera pour commencer à écrire le nouvel album. Nous reviendrons probablement en France l’année prochaine même si ce n’est pas encore sûr. Nous aimons vraiment le public Français, ils sont super. D’ailleurs le Hellfest était incroyable. Nous étions présents et c’était en effet incroyable ! Nous pouvons en témoigner !

    Une autre question : le groupe projette donc de faire un nouvel album, quand sortira-t-il ?

    Chad Gray : On va commencer à écrire vers le 1er Septembre et nous devrions entrer en studio autour du 1er Octobre jusqu’au premier de l’année prochaine environ. Il restera ensuite des choses à faire mais l’album sortira probablement au printemps prochain et on sera de nouveau sur les ondes. Heureusement cela ne sera pas aussi long que le dernier, on était un peu déconnectés. Nous venons de faire une tournée en Amérique avec ce qu’il nous restait pour avoir la possibilité de venir jouer ici. Tout a un coût ici jusqu’en Amérique. Mais c’était vraiment génial, nous avons passé un très bon moment. C’est agréable de voir des gens aussi bien accueillir Hellyeah.

    Pouvez-vous nous dévoiler quelque chose à propos du nouvel album comme par exemple un titre de chanson, ou le titre de l’album, cela serait un peu comme un œuf de pâques pour Exact Music ?

    Chad Gray : Non pour l’instant je n’ai pas de titres de chansons ou pour l’album à vous donner, ce n’est tellement pas clair pour l’instant. Pour le moment, j’ai simplement regroupé des idées comme par exemple des sujets que je veux aborder, mais je suis encore très loin d’avoir des noms.

    Il y a quelques jours vous étiez à un des plus grands regroupement en France, le Hellfest, et aujourd’hui vous vous produisez sur une petite scène. Est-ce vous qui avez voulu cela ou c’était juste pour en découvrir un peu plus sur la France ?

    Chad Gray : Je pense que les concerts en festival sont géniaux car vous venez jouer devant des gens qui viennent voir d’autres groupes, ce sont des foules énormes qui se déplacent. Mais c’est complètement différent ce soir, les gens vont venir uniquement pour voir Hellyeah. C’est juste un cadre plus intime de jouer en petite salle. C’est important pour nous de parvenir à jouer sur des gros festivals comme Download, en Angleterre et ensuite de pouvoir faire un concert dans un club comme nous l’avons fait. On a fait le gros festival au Royaume Unis et ensuite avons joué dans un petit endroit. Ça aide à se rendre compte de ce que vous êtes capable de gérer par vous même, par rapport aux 150 autres groupes présents dans un festival et à des gens qui viennent et restent tout le weekend grâce au camping. Nous aimons faire ça, c’est plus intime et c’est mieux aussi pour les fans de venir dans un petit endroit, où vous pourrez voir le concert peut importe votre place.

    Juste pour eux, et les festivals c’est pour conquérir un nouveau public…

    Chad Gray : Bien sûr !

    Par rapport au dernier album que vous avez sorti Band of Brothers, on a vraiment l’impression que vous êtes de vrai amis avec les membres du groupe. Est-ce la réalité, êtes-vous de vieux amis ?

    Chad Gray : Oh oui ! On est vraiment un groupe de frères (band of brothers), nous avons des expériences passées différentes avec d’autres groupes pour chacun d’entre nous, avec Pantera, Mudvayne, Nothingface, DamagePlan… Nous venons tous d’autres groupes et je pense que à cause de cela nous avons ce sentiment que Hellyeah est un peu un groupe d’outsiders, vous voyez ce que je veux dire ? Les fans des premiers groupes ne nous autorisent pas vraiment à être les Hellyeah et ne  veulent pas savoir comment cela se passe pour nous. Donc on se sent un peu comme des outsiders dans un sens. Et, vers qui se tourner quand cela arrive ? C’est une sorte de combat. Quand vous devez confronter l’adversité, les insultes, qu’on vous traite en outsiders, vous considérez vos frères, vos amis, comme une sorte d’armée et vous en riez. On se sent un peu inclus de force dans ce combat mais à une échelle plus grande j’ai vraiment l’impression que c’est la manière dont se sent toute la communauté métal. Que ça soit à propos de nous 5 ou plus en général, il y a des gens qui sont à fond dans le métal et dans la musique métal. Je veux dire par là c’est que nous ne sommes pas nombreux. Si par exemple on voit quelqu’un marcher dans la rue avec les « attributs » métal et qu’un groupe décide de s’en prendre à lui, on viendrait lui porter notre soutien ? Et c’est pareil s’il était de l’autre coté de la route et portait un T-shirt Slayer comme on brandirait un drapeau, un drapeau métal. Oui pour moi nous sommes des outsiders, un nombre limité, et c’est pour cela que je pense que nous pouvons parler d’une vrai fraternité. Ça nous comprend nous 5 mais en fait c’est tellement plus vaste que cela. Ça vient de nos origines, car nous avons tous grandi dans le métal.

    Aussi comme Zakk Wylde de Black Label Society…

    Chad Gray : Oui absolument c’est une communauté musicale, on est des frères au delà du groupe oui, avec les fans, tous les fans de métal en général.

    Je vous posais cette question car dans le cas d’autres super-groupes, on a l’impression que la formation est juste une volonté du Label…

    Chad Gray : Non, nous sommes vraiment des amis, le truc du super-groupe n’a pas était quelque chose de planifié où on a distribué à chacun son rôle. On a pas fait genre toi tu feras ceci, toi tu seras cela, on vient de tel groupe et tel autre donc on est un super-groupe ! Non. C’est cool, nous venons de groupes qui ont connu certes un certain succès mais ce n’est pas si important pour nous. Ce que l’on veut c’est écrire des chansons, commencer à voir ce que cela donne tous les cinq réunis, et ensuite partager avec tous les autres. On ne se met au dessus de personne à aucun niveau. Le seule chose qui me sépare des fans quand je suis sur scène c’est juste la hauteur de la scène, vous voyez ce que je veux dire ? Je suis la même personne dans ma tête et dans mon cœur que n’importe qui dans le public. C’est ce que j’aime dans ce métier.

    Maintenant une question à propos d’un ancien membre Jerry Montano,  avez-vous de ces nouvelles ? Qu’est-ce qu’il devient ?

    Chad Gray : Il fait partie d’un groupe maintenant qui s’appelle Death Division et ils vont être présents sur la tournée que nous allons effectuer avec Megadeth, Black Label Society…

    Vous êtes donc toujours amis ?

    Chad Gray : Hmm pas de rancœur, ces choses relèvent maintenant du passé, c’est fini. La vie est trop courte pour ce genre de choses.

    Une question plus personnelle maintenant, qu’en est-il de Mudvayne ? Le groupe est-il en sommeil ?

    Chad Gray : Oui je crois que l’on peut dire ça, avec Mudvayne on est un peu au chômage. Je ne m’investis que dans Hellyeah en ce moment. Si je devais m’occuper de Mudvayne, ça serait à 100%. Si je travaillais avec Hellyeah et donnais en même temps ne serait-ce que 1% de mon énergie à Mudvayne, cela ne laisserait que 99% de mon énergie à Hellyeah et ce n’est pas ce que je veux. On verra, nous parlons toujours entre nous. Je ferais peut être quelques tournées d’ici une paire d’années…

    Et avez-vous des projets personnels ?

    Chad Gray : Je suis un peu trop occupé pour ça.

    Oui on le comprend tout à fait. Pour finir, Avez-vous quelque chose à dire à vos fans Français ?

    Chad Gray : Je voudrais juste dire merci à mes fans Français pour tout leur soutien à Hellyeah, ça nous touche vraiment beaucoup ! Continuez à nous soutenir et à venir à nos concerts. Merci tout simplement.

    photo-hellyeah.forum

    Interview réalisé au Forum de Vauréal par Ezekiel Lacroix.

Leave a Reply