• 23Fév

    Le retour de Mike Tramp

    La destinée de Mike Tramp

    Né au Danemark en 1961, Michael Trempenau a démarré sa carrière très jeune, en 1974, au sein de Vesterbro Ungdomsgård, un groupe de MJC qui sortira un album. Il rejoint ensuite Mabel, une formation « pop » ultra populaire au Danemark et en Espagne,  qui sortira 4 albums. Mike devient alors l’idole des « teenagers » dans son pays d’origine.  En 1978, avec le titre « Boom Boom », Mabel participera même au concours de l’Eurovision.

    installé à New York en 1983, celui que l’on appel désormais Mike Tramp forme le groupe White Lion avec le guitariste Vito Bratta. Ce groupe de hard rock mélodique connaitra un joli succès  avec des titres tels « Wait » (n°8 aux USA) et « When the Children Cry » (n°3), deux hits extraits de « Pride », le deuxième album de White Lion, certifié double platine en Amérique du Nord. Le galette suivante « Big Game » sera disque d’or et permettra à White Lion de tourner dans le monde entier. En France, à Paris, le groupe remplira deux soirs de suite l’Elysée Montmartre.

    White Lion se sépare en 1991. Mike forme immédiatement Freak Of Nature avec qui il sortira deux albums et donnera des centaines de concerts aux quatre coins de l’Europe. Musicalement plus direct, Freak of Nature permet à Mike de renouer avec l’essence même de la musique qu’il a toujours aimée. Citant souvent Thin Lizzy– il a le portait de Phil Lynnott tatoué sur son avant-bras – et Neil Young en référence, Mike vit pour sa musique. Démarche à laquelle il reste fidèle depuis « Capricorn », son premier album solo sorti en 1998.

     

    Mike Tramp, revient avec un nouvel album

    Cobblestone Street sera le septième album solo du chanteur White Lion et  Freak Of Nature il sera disponible en avril.

    Pour composer les titres de ce disque acoustique, Mike Tramp s’est souvenu de ses premières leçons de guitare, lorsque son prof lui faisait découvrir la musique Bob Dylan ou Neil Young, en lui recommandant de toujours être honnête avec lui-même.

    Depuis « Capricorn », son premier album solo sorti en 1998, Mike a toujours fait de son mieux pour que sa musique lui ressemble. En paix avec lui-même, après avoir payé son tribut au rock‘n’roll,  cette voix unique délivre un message chargé d’émotion et d’espérance. Avec « Cobblestone Street », Mike Tramp se retourne de manière parfois mélancolique vers l’époque où il faisait ses premiers pas sur le long chemin du rock’n’roll…

    La tournée Française de Mike Tramp

    Des 21 disques que Mike Tramp a réalisés à ce jour, en groupe ou en solitaire, « Cobblestone Street » est sans aucun doute son œuvre la plus honnête et la plus fidèle à sa conception de la musique.Un disque qu’il a choisi de défendre sur scène,  seul, accompagné de son public.

    A voir en concert :

    en première partie de Beth Hart :

    16 mars – Strasbourg / La Laiterie

    19 mars – Bordeaux / Rocher de Palmer

    23 mars – Clermont-Ferrand / La Coopérative de Mai

    26 mars – Rouen (Cléon) / La Traverse

    28 mars – Paris / Olympia – COMPLET

    En tête d’affiche :

    1er juin – Au Forum de Vauréal

Leave a Reply